République Tunisienne | Ministère de l’industrie, de l’énergie et des mines

Date de la dernière MAJ: 28 Septembre 2015

Espace du Créateur innovant

Dc Adel Chaker innove avec des appareillages adaptés aux handicapés moteurs


Adel Chaker

Adel Chaker Expert international dans le domaine de l’handicapologie d’une façon générale et spécialisé dans l’appareillage des handicapés moteurs, Dr Adel Chaker innove doublement en créant grâce au FOPRODI, fonds de Promotion et de décentralisation industrielle, dans un secteur qui constitue une niche jusqu’ici inconnue et en devenant le premier professionnel d’appareillages adaptés pour le bien de cette catégorie de tunisiens et le développement de leur santé.
 

Dr Chaker a certes eu son Doctorat de médecine générale en 1990, mais il est avant tout un homme de terrain. Deux décennies durant, il n’a eu de cesse de travailler sur des enquêtes : avec la conception et réalisation d’un projet national de recherche épidémiologique sur les déficiences et les handicaps en Tunisie, avec l’Institut de promotion des handicapés, la coordination générale d’une enquête sur la réduction des déficiences liées à l’asphyxie périnatale financée par la Banque mondiale, chercheur principal coordinateur d’un projet de valorisation des résultats de recherche sur « l’élaboration d’un matériau composite à base de fibres naturelles(fibre d’alfa et d’agave)pour la confection de prothèses, d’orthèses et de bandes souples avec le laboratoire de recherche en biomécanique et biomatériaux…

Notre médecin généraliste de formation, a continué sur la voie de la persévérance en obtenant en 2002 un Master spécialisé sur le handicap et la réhabilitation des personnes handicapées ce qui lui a apporté l’expertise et la compétence nécessaire au développement du projet mais aussi sa gestion, le management des activités et le contact avec les différents intervenants.

« C’est certainement la richesse de cette formation polyvalente, souligne Dr Chaker, qui m’a permis d’identifier le besoin national en appareillage orthopédique et de développer mon projet de fabrication d’orthèses et prothèses médicales que j’ai voulu être une première en Tunisie en matière de standing, de qualité de produit et de service, ceci en choisissant la méthode de Conception et Fabrication Assistée par Ordinateur (CFAO) ».

Un marché porteur dominé par des non professionnels.

Son passage au centre d’appareillage orthopédique (CAO) relevant de la CNSS, lui a permis d’une part de constater que le marché de ce secteur est porteur mais aussi qu’il est tenu par des non-professionnels aussi bien dans le secteur public que privé.

« Pour maitriser les différents aspects de ce secteur et devant l’absence complète en Tunisie de formation adéquate à ce secteur et le refus d’aide manifesté par les responsables de la CNSS, j’étais résolu poursuit Dr Chaker à compter sur mes propres moyens pour m’auto-former en suivant un cycle de formation Postuniversitaire spécialisé en Appareillage Orthopédique à l’Université Méditerranéenne de Marseille depuis 2002 ».

« Par ailleurs, la mauvaise gouvernance des hauts responsables de la CNSS m’a empêché de donner le plus au CAO où j’étais affecté. Paradoxalement elle m’a conduit à m’occuper à plein temps, et pendant plus de 5 ans, du développement de mon projet pour lequel j’ai réuni le maximum de facteurs clés de réussite tels que l’intégration dans des réseaux internationaux spécialisés dans le secteur, l’identification des différents fournisseurs et le contact avec des maîtres appareilleurs spécialistes dans le domaine ».

« En m’assurant du vide qui commençait à régner dans ce secteur, par le départ en retraite de la totalité des maîtres appareilleurs du CAO et la disparition de toute vivacité auprès du personnel du centre, je me suis lancé effectivement dans la création de mon projet en présentant ma démission à la CNSS le 14 Novembre 2011 pour créer ma propre société : "Société Orthopedic Devices by Scanning" (SODES). Cette création a nécessité l’élaboration d’un plan d’affaires qui a été accepté par plusieurs bailleurs de fonds : trois Banques, une SICAR et qui a été aussi soutenu par les structures d’appui tunisienne (API Manouba et le Centre d’Affaires de Manouba) et étrangères en l’occurrence l’Agence Française de Développement (AFD) ».

SODIS s’installe à la pépinière de l’API/Manouba

Le premier soutien a été effectué le 28 Septembre 2010 par le Centre d’Affaire de Manouba qui a proposé le financement de l’étude de projet sur la ligne de crédit AFD qui finance à la fois le plan d’affaires et assure le bouclage du schéma de financement.

« Le premier accord de financement a été fait par la SICAR, SAGES Capital à la date du 04 Février 2011 juste deux semaines après la révolution. A cette époque où tout était flou et incertain, j’avais perdu tout enthousiasme à poursuivre les démarches surtout avec l’installation de l’anarchie dans le pays d’une façon générale et dans l’administration tunisienne en particulier. A ma grande surprise, j’ai eu des accords successifs de la part de la BNA (le 22 Février 2011), de la BH (le 28 Avril 2011) et de la BFPME (le 10 Mai 2011) ce qui m’a donné de l’espoir en demandant à la BNA, qui m’a octroyé l’offre la plus intéressante, de m’accorder un avantage supplémentaire en imputant le crédit sur la ligne française. Chose qui a été accepté le 11 Aout 2011 puis appuyée par l’ambassade de France en septembre 2011.

Le 22 Décembre 2011, ma société a été officiellement créée à la Pépinière de Manouba, cinq mois plus tard je suis en mesure de démarrer pour le grand bénéfice de nos malades, handicapés en Tunisie, ou à l’étranger.

LE SCHEMA D’INVESTISSEMENT ET DE FINANCEMENT D’UN FORODISTE


Dr Adel Chaker est un FOPRODISTE. C’est quelqu’un qui réalise son projet avec un capital minimum de 10%, qui n’a pas suffisamment de biens propres ou immobiliers et qui s’engage à s’occuper à plein temps de son projet dont il est grâce au soutien du fonds de Promotion et de décentralisation industrielle (FOPRODI), l’investisseur majeur.
Adel Chaker