République Tunisienne | Ministère de l’Industrie et des PME

API Veille


      Véhicule autonome : L'OS temps réel de Krono-Safe sait gérer les multiples capteurs chez Delphi et Renault

      La start-up Krono-Safe a développé un système d’exploitation en temps réel (RTOS en anglais pour Real Time Operating System) et son langage de programmation Psy, idéal pour gérer les données des multiples capteurs des véhicules connectés.

      Krono-Safe, start-up issue du CEA fondée en 2011, a développé Asterios, une nouvelle génération de système d’exploitation en temps réel (RTOS en anglais pour Real Time Operating System) pour des processeurs multicœurs, capable de gérer une architecture en parallèle. « Le langage C utilisé encore aujourd'hui dans les véhicules n'est pas fait pour ça, notre langage psy vient en complément, pour faire communiquer les informations de tout type de capteurs », explique Didier Roux, PDG de la PME d'Orsay. Ces avancées au niveau des systèmes de calcul permettent l'arrivée de fonctions telles que le stationnement piloté et l'assistance dans les embouteillages.

      Dyson pourrait changer la donne dans le véhicule électrique avec ses batteries "solid-state"

      Après l’aspirateur, le ventilateur, le sèche-cheveux… Le britannique Dyson s’attaquerait... au véhicule électrique, selon The Guardian. La firme aurait en effet déposé des brevets pour une batterie de type « solid-state » pour véhicule électrique. De là à construire un véhicule complet et concurrencer Tesla…
      En mars 2016, le journal dévoilait déjà que Dyson développait une batterie pour véhicule électrique à son siège de Malmesbury, Wiltshire, notamment le soutien financier du gouvernement. En octobre 2015, la firme avait acquis pour 90 millions de dollars l’américain Sakti3, spécialiste des batteries sans composant liquide (solid-state battery).

      Véhicule autonome : La plate-forme multi-protocolaire de Yogoko embarque le projet Scoop@F

      Fondée en juin 2014, la start-up Yogoko développe une plate-forme multi-protocolaire pour faciliter la communication (et donc la coopération) entre véhicules. Objectif : permettre au véhicule d'utiliser la bonne technologie d'accès au bon moment, en fonction des besoins et des contraintes.
      En communiquant entre eux et avec l’infrastructure, les véhicules autonomes vont pouvoir se doter d’une « perception augmentée ». De quoi améliorer sensiblement le niveau de sécurité. Pour assurer cette communication permanente, la start-up Yogoko, issue de 15 années de recherche sur les réseaux et la robotique mobile, développe une plateforme multi-protocolaire. Celle-ci doit servir de support aux applications du véhicule connecté et autonome.

      Véhicule autonome : le modem du CEA-List déjà embarqué dans la Next Two de Renault

      Pour assurer une connectivité stable et fiable, le CEA List a co-développé avec Renault un modem capable de passer d’un réseau à l’autre, sans interrompre la connexion. Ce modem équipe déjà la Next Two, le prototype de véhicule autonome de Renault, et devrait arriver sur les véhicules de série en 2017/2018.

      Pas de voiture autonome sans connexion Internet ! Pour permettre aux véhicules de maintenir constamment une connexion, le CEA List a développé, en collaboration avec Renault, un routeur multi-réseaux baptisé Camoro. Il scanne les différents réseaux de téléphonie mobile et de Wi-Fi (2G, 3G, 4G, Wi-Fi, Wi-Fi Wave, Hotspot et Bluetooth) et passe de l’un à l’autre de manière totalement imperceptible, selon les besoins et les contraintes.

      Véhicule autonome : la réalité augmentée sans marqueur du CEA List testée à Bordeaux

      Pour permettre l'usage de la réalité augmentée dans le véhicule autonome, le CEA List a développé une technologie de recalage basée sur des algorithmes Slam (Simultaneous localization and mapping). La technologie a déjà été testée dans un tramway à Bordeaux et intéresse plusieurs acteurs du véhicule autonome.
      Lorsqu'ils n'auront plus besoin de se concentrer sur la route, les automobilistes pourront plus facilement explorer l'environnement qui les entoure.

      Comment Tesla rend tous ses véhicules autonomes (ou presque)... à la chaîne

      Désormais, tous les véhicules qui sortiront des lignes de production de Tesla seront équipés d’origine du matériel nécessaire à la conduite autonome. Ces fonctionnalités ne seront toutefois pas activées dans l’immédiat.

      « A compter d’aujourd’hui, tous les véhicules Tesla fabriqués dans nos usines, y compris les modèles 3, seront dotés des équipements matériels nécessaires pour une conduite autonome avec un niveau de sécurité sensiblement supérieur à celui atteint par un conducteur humain ». C’est ce qu’a annoncé Tesla, mercredi 19 octobre, lors d’une conférence en Californie.

      La Tunisie est classée 108ème mondial sur 158 pays, sur l’échelle des libertés économiques de l’institut canadien Fraser

      L’institut Fraser vient de publier son rapport annuel sur les libertés économiques dans le monde. Ce rapport fournit un indice qui mesure le degré d’ouverture des 159 économies couvertes par le rapport.
      Parmi les critères retenus pour l’établissement de cet indice, figurent la taille du gouvernement, la liberté d’exporter et d’importer, la qualité de la régulation du marché, l’indépendance de la justice et l’intégrité du système judicaire, la liberté du commerce international ainsi que la réglementation, du crédit, du travail et des affaires, la maitrise de l’inflation, etc.
      L’étude qui est à la base du rapport de 2016 qui vient d’être publié s’appuie sur les données collectées au terme de l’année 2014. Elle porte sur 158 pays dont 45 africains.
      Au niveau mondial, c’est Hong-Kong qui offre les plus grandes libertés économiques suivi de Singapour, la Nouvelle Zélande et la Suisse. Maurice, premier pays africain, se place à la 5ème place mondiale.
      La Tunisie a été classée cette année au 108ème mondial, en progression de 9 places par rapport au dernier classement avec un indice global de 6.54 (sur une échelle de notation allant de 0 à 10). Au plan africain, elle est classée 16ème (voir graphique ci-contre) devançant ainsi le Maroc (118ème), l’Algérie (151ème), l’Egypte (129ème), et la Libye (151ème).
      (Source : Lettre hebdomadaire « Eco week » n°34 du 26 Septembre 2016)

      SAP investit 2 milliards de dollars en 5 ans dans l’Internet des objets

      L’éditeur allemand de logiciels SAP accélère dans l’Internet des objets en y investissant 2 milliards de dollars en 5 ans. Au programme : des acquisitions, des créations de centre de coinnovation ou encore le soutien de start-up.
      SAP appuie sur l’accélérateur dans l’Internet des objets. L’éditeur allemand de logiciels a décidé d’investir 2 milliards de dollars sur 5 ans pour développer son écosystème sur ce marché qu’il estime à 250 milliards de dollars dans le monde en 2020.

      Véhicule électrique : Valeo et Siemens veulent faire cause commune

      L’équipementier français et l’électricien allemand veulent unir leurs forces pour développer des chaînes de traction pour les véhicules électriques.
      Valeo veut créer un joint-venture avec Siemens dans le domaine des systèmes électriques de propulsion haute tension, afin de donner naissance à un acteur clé sur le marché en pleine croissance de l'électrification des véhicules.
    Page: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 |