République Tunisienne | Ministère de l’Industrie et des PME

API Veille


      Sac à dos et procédé de détection de contrainte

      Brevet Monde WO 2017-166238, demandé le 31 mars 2016, publié le 5 octobre 2017 (18 p., en chinois)
      Par C. Han (Shenzhen Royole Technologies Co., Ltd., Chine)


      L'invention concerne un sac à dos et un procédé de détection de contrainte. Un capteur de pression est disposé à l'arrière du corps de sac à dos, qui est relié électriquement à un dispositif de commande. Le capteur de pression est utilisé pour détecter un état de contrainte dans différentes positions du dos d'un utilisateur. Le dispositif de commande est utilisé pour générer des données de distribution de contrainte selon l'état de contrainte. Des gestes indésirables d'un utilisateur lorsque l'utilisateur prend un sac à dos sont corrigés, et la santé du corps d'une personne est protégée.

      Dispositif de tannage présentant un récipient sous pression logé de manière rotative

      Brevet Monde WO 2017-174460, demandé le 31 mars 2017, publié le 12 octobre 2017 (30 p., en allemand)
      Par M. Renner, N. Moelders, D. Hintemann, E. Weidner (Fraunhofer-Gesellschaft zur Forderung der Angewandten Forschung E.V., Allemagne)

      L'invention concerne un dispositif de tannage présentant un récipient sous pression, logé de manière rotative destiné à recevoir le matériau à traiter, et un dispositif d'entraînement, conçu pour mettre le récipient sous pression en rotation. Le récipient sous pression présente une ouverture et au moins un élément de mélange, qui est disposé dans le récipient sous pression et qui pénètre dans un espace interne de récipient sous pression, le récipient sous pression étant soumis à une pression d'au moins 5 bars. En outre, le dispositif de tannage présente un dispositif d'alimentation en liquide et en gaz comprimé, sous forme d'un passage rotatif, qui est disposé au niveau d'une première face frontale du récipient sous pression et qui s'étend de manière coaxiale par rapport à un axe de rotation du récipient sous pression à partir de l'extérieur à travers la première face frontale dans le récipient sous pression.

      Safran pilote un projet de pile à combustible pour avion

      A travers le projet PIPAA piloté par Safran, différents acteurs publics-privés vont développer et qualifier un système de pile à combustible pour l'alimentation électrique de systèmes pour avions, hors propulsion. L'investissement s'élèvent à 51,6 millions d'euros sur 5 ans. Les premières applications commerciales sont attendues pour 2019-2020.

      Safran Power Units, une filiale de Safran spécialisée dans les systèmes de fourniture d'énergie non propulsive pour avions et hélicoptères, a pris la tête d'un nouveau projet collaboratif de recherche et développement d'une pile à combustible pour l'alimentation électrique de systèmes pour avions, hors propulsion. Baptisé PIPAA, pour « pile à combustible pour applications aéronautiques », le projet vise à développer des démonstrateurs applicatifs pour une commercialisation de premières solutions intégrant des piles à combustible dans l’aéronautique à l’horizon 2019-2020.

      Renault Trucks dope le contrôle qualité de ses moteurs à la réalité augmentée

      Renault Trucks se met à la réalité augmentée. Le constructeur de poids lourd, filiale du groupe Volvo, va équiper ses opérateurs de casques HoloLens pour améliorer le contrôle qualité des moteurs de son usine lyonnaise. Le système pourrait être déployé à terme dans toutes les usines du groupe et pour d'autres cas d'usage comme l'assemblage, la réparation, la maintenance ou la formation.

      L'objectif de Renault Trucks est de simplifier les tâches de contrôle qualité en remplaçant la documentation papier par des casques Microsoft HoloLens. "Nous avons une problématique commune à tout le groupe Volvo : nos camions ont énormément de variantes différentes", explique Bertrand Félix, responsable de la réalité augmentée chez Renault Trucks.

      Le Français Peugeot va lancer sa première usine de production de voitures « made in Algeria », dès 2018

      Le groupe français Peugeot PSA vient de signer une joint-venture avec trois partenaires algériens pour le lancement d'une usine de production de voitures destinées au marché algérien, a-t-on appris ce dimanche.

      Les premiers véhicules sortiront dès 2018, d'une première usine installée dans la banlieue d'Oran, à 400 km à l'Ouest d'Alger.

      Selon le constructeur, la signature de cet accord, fruit de deux années de négociations, devrait permettre de produire d’ici cinq ans, 75 000 véhicules Peugeot, avec un taux d'intégration partielle, c'est-à-dire une bonne partie des pièces seront fabriquées en Algérie. Ceci en ligne avec l’orientation d’Alger de promouvoir le «made in Algeria» dans le secteur automobile.

      Un système de stockage de l’électricité qui «respire»

      Les chercheurs du MIT ont développé un accumulateur qui exhale et inhale de l'oxygène et qui peut stocker l'électricité pendant de longues périodes pour un cinquième du prix des technologies actuelles, avec zéro émissions polluantes et sans grandes contraintes d'emplacement.

      Basée sur la technologie des batteries à flux, cet accumulateur utilise une anode liquide (anolyte) à base de polysulfures qui contient des ions lithium ou des ions sodium et une cathode liquide (catholyte) constituée d’une solution saline oxygénée.

      Procédé de personnalisation de stabilité d'articles de chaussures

      Procédé de personnalisation de stabilité d'articles de chaussures
      Brevet Monde WO 2017-147566, demandé le 27 février 2017, publié le 31 août 2017 (60 p., en anglais)
      Par C.S. Cook, S.S. Kohatsu, D.T. Rowe, B. Schoolmeester (Nike Innovate C.V., USA / Nike Inc.)

      L'invention concerne un procédé qui permet de fabriquer un style d'un article de chaussures et de le personnaliser pour un client sur une base continue, de telle sorte que la stabilité de talon des articles de chaussures est affinée jusqu'à ce qu'un ajustement adapté soit obtenu pour le même client. En général, le procédé peut consister à fournir un article de chaussures à un utilisateur/client, à obtenir des informations d'évaluation concernant la stabilité de l'article de chaussures à partir d'un sondage (par exemple, demander à l'utilisateur d'évaluer la stabilité de l'article de chaussures dans une application de téléphone intelligent), à modifier l'article de chaussures suivant fourni à l'utilisateur/client selon les informations d'évaluation, et à itérer ce processus pour fournir un article à stabilité optimisée à l'utilisateur.

    Page: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 |